Une réelle prise en compte du « vote blanc »

Urne

La prise en compte du vote blanc est désormais actée, mais il reste sans influence. Une revue de sa comptabilisation doit donc être pensée pour ce vote devienne utile, reconnu et ait un impact sur l’issue des élections.

Le vote blanc désormais comptabilisé, mais sans incidence sur l’élection

Le vote blanc consiste à déposer dans l’urne une enveloppe vide ou contenant un bulletin dépourvu de tout nom de candidat (ou de toute indication dans le cas d’un référendum). Ce type de vote indique une volonté de se démarquer du choix proposé par l’élection.

Le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés, qui ne peuvent pas être pris en compte dans les résultats de l’élection. Il est parfois difficile d’interpréter le sens d’un vote nul. L’électeur n’a pas forcément souhaité que son vote soit nul (il a cru, par exemple, qu’une mention manuscrite ajoutée n’aurait aucune incidence). Mais il arrive également que l’électeur ait volontairement déposé un bulletin nul pour manifester son opposition aux différents candidats et programmes présentés.

Read more
0 Partages
dapibus eget dolor nunc sed suscipit Donec felis mi, commodo tempus Praesent