Covid-19 : des taxes en perspective pour 2021 !

Argent masque

Un endettement exsangue face à la crise du Covid-19

Face à la covid-19, la France a puisé dans son budget pour à la fois combattre le virus et relancer/protéger une économie au bord du précipice.

Pourtant, le ministre de l’économie Bruno le Maire disait encore cet été refuser une hausse d’impôts comme solution à la crise et à l’endettement plus important chaque jour de la France. En effet, ce soutien budgétaire massif se traduira sans doute par un déficit public exceptionnel (-11%) et un niveau de dette qui augmentera de 270 milliards d’euros en 2020 pour s’établir à 120 points de PIB fin 2020, soit l’équivalent de 40.000 euros par Français, un niveau inconnu en temps de paix.

Pas d’impôts, mais des taxes !

Alors, oui, pour le moment aucune hausse d’impôt n’est prévu, mais les (mauvaises) surprises commencent à faire surface.

La première surprise prendra forme au 1er janvier 2021, lorsque chaque Français bénéficiant d’une complémentaire santé retrouvera son échéancier 2021 dans sa boîte aux lettres. Avec un trou de 44,4 milliards d’euros pour 2021, le budget de la Sécurité sociale pourra compter sur le coup de main – forcé – des organismes de complémentaires santé. Ces organismes seront en effet taxés à hauteur de 2,6% au titre de l’exercice 2020, ce qui devrait rapporter 1 milliard d’euros.

Mais ne soyons pas dupes, cette taxe Covid-19 appliqué aux organismes de santé sera répercutée sans scrupule sur les cotisants que nous sommes.

Alors oui, pas de hausse d’impôts, mais des taxes tous azimut en perspective ! L’année 2021 s’annonce donc innovante en matière de taxes ….

Sources : Slate, Capital

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus efficitur. vulputate, eleifend mattis massa at libero consequat. in nunc