Déremboursement de l’homéopathie

Suivant l’avis de la Haute Autorité de Santé, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé le déremboursement total de l’homéopathie à compter de 2021. Aujourd’hui remboursés à hauteur de 30% par la Sécurité sociale, ils passeront à un taux de 15% en 2020, avant d’être totalement déremboursés à partir de 2021.

Pourtant la mesure ne devrait permettre qu’une économie de 126,8 millions d’euros, sur les 20 milliards remboursés pour la totalité des médicaments (soit 0,63%).

Les Echos

Au-delà du simple déremboursement qui impactera sans conteste le porte-monnaie des français, il ne faut pas oublier que le prix d’un médicament déremboursé n’est plus plafonné par la Sécurité Sociale … autrement dit, on peut faire confiance aux officines pour augmenter le tarif et se faire une marge plus confortable.

Ce sont les laboratoires de médicaments conventionnels que se frottent les mains, car les patients souhaitant un traitement à moindre coût et n’ayant pas les moyens de continuer à s’offrir de l’homéopathie se verront prescrire de tels médicaments par leur médecin traitant.

A mettre perspective avec une étude de l’ANSES de 2011 qui a prouvé que l’eau potable contient parfois des traces de médicaments, un tel résultat soulevant le problème de risques liés à la consommation de l’eau du robinet … cela risque donc de pas s’améliorer.

Venez débattre de vos idées et de votre point de vue sur le déremboursement de l’homéopathie sur notre forum !

Sources : France Info, Les Echos, « Campagne nationale d’occurrence des résidus médicamenteux dans les eaux destinées à la consommation humaine », Anses, février 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum elit. ut commodo felis in justo ultricies