Réduire la part du nucléaire : une nécessité

production lectricite france 2017

A l’aune de la transition écologique, réduire la part du nucléaire au profit des énergies renouvelables dans le mix énergétique français apparaît nécessaire.

Le nucléaire aujourd’hui

Les politiques des gouvernements depuis la fin des années 1980 ont fait du nucléaire la première source de production d’énergie électrique en France. A cela, deux origine majeures : la volonté de développer les compétences de deux sociétés françaises ALSTOM et EDF et avoir une certaine autonomie énergétique vis-à-vis de nos pays voisins (et ainsi ne pas dépendre d’eux).

Répartition des sources d'énergie dans le mix énergétique français
Sources de production d’électricité en France

Pourquoi réduire la part du nucléaire ?

Cette source d’énergie pose malheureusement actuellement deux grandes difficultés environnementales: la vieillesse des centrales qui deviennent dangereuses et le traitement des déchets nucléaires dont la communauté scientifique ne sait pas vraiment comment les recycler à moindre coût, ce qui conduit à leur stockage.

Soldes des échanges transfrontaliers d’électricité
Solde échanges électricité

Par ailleurs, ce « confort » énergétique (une énergie facile à produire doublé d’un tarif réglementaire très inférieure à celui de nos voisins européens) n’a pas conduit les français, ni les entreprises, à réduire leur consommation, qui n’a fait qu’augmenter d’années en années.

Pourtant, si le développement des énergies renouvelables a permis de diversifier le mix énergétique de la France, le nucléaire reste prépondérant et le restera si la consommation ne faiblit pas.

Aussi, les politiques publiques à venir doivent réduire la part du nucléaire, notamment en :

  • promouvant le développement des énergies renouvelables
  • réduisant la consommation via les dispositifs suivants :
    • rendre obligatoire la mise sur le marché de produits de moins en moins énergivores (ce qui es déjà le cas, via l’Europe);
    • mettre fin progressivement au remboursement de la TURPE par les entreprises les plus énergivores et les inciter à réduire leur consommation;
    • mettre en place un tarif de l’électricité par seuil, de manière à « pénaliser » progressivement les ménages les plus consommateurs (une parade sera à trouver pour les ménages vivant dans les logements mal isolés);
    • cesser les pollutions lumineuses la nuit.

Ces idées vous paraissent pertinentes ? Alors, n’hésitez à les partager sur Facebook et Twitter en cliquant sur les liens ci-dessous et à prendre contact avec nous pour participer au mouvement !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.